Toutes les actus

Si Paris m'était conté n°1 - Haussmann : Paris réussi !

Parisiennes passionnées, nous vous proposons de découvrir les petites et les grandes histoires de notre merveilleuse capitale à travers une série d’articles dont nous vous présentons ici le tout premier. Impossible de passer à côté de l'histoire de celui qui façonna la capitale : décryptage du travail du Baron Haussmann.

En tant que chasseurs immobiliers, nous savons que le fameux PMC (traduction : « Parquet-Moulures-Cheminée ») n’en a pas fini d’être un critère de premier ordre pour les Parisiens en quête d’un appartement… haussmannien, évidemment ! Et si on s’offrait un petit voyage un siècle et demi en arrière pour mieux comprendre de quelle façon le Baron Haussmann a imprimé jusqu’à aujourd’hui son style à Paris ?

Faire passer Paris du moyen-âge à la modernité : Haussmann prend le pari !

Insalubre, moyenâgeuse, étriquée… Difficile d’associer ces qualificatifs à la capitale de la France. Et pourtant, telle était la réalité avant la grande transformation impulsée par Napoléon III à partir de 1853. Son ambition ? Développer un nouveau modèle d’urbanisme et d’hygiène directement inspiré de la capitale anglaise. En finir avec les rues étroites qui favorisent la propagation des miasmes, stopper la paupérisation du centre et la fuite des Parisiens aisés vers les faubourgs nord et ouest. L’empereur confie ce chantier titanesque à Georges-Eugène Haussmann, qu’il nomme préfet de la Seine. Ce dernier est rapidement baptisé… « l’Attila des expropriations » par les Parisiens. Visionnaire, ambitieux et intraitable, il s’entoure d’architectes dont les noms ne nous sont pas inconnus (Baltard, Garnier…) et d’illustres banquiers (Pereire, Rothschild…). La facture abyssale finira par le conduire à sa destitution, en 1870.

Unité architecturale exigée : faciliter les déplacements dans Paris et homogénéiser le parc immobilier

Entre 1853 et 1870, le préfet Haussmann redessine littéralement la capitale en traçant de larges percées rectilignes : des milliers de bâtiments détruits et de propriétaires indemnisés. À l’heure où le transport ferroviaire est en plein essor, l’idée est de connecter entre elles les six grandes gares parisiennes. Adepte de l’ordre, Haussmann impose une homogénéité architecturale. Parmi les normes à respecter, citons les façades en pierre de taille et de hauteurs égales (maximum 18 mètres et six étages), les toits en zinc (d’une modernité absolue au milieu du XIXe siècle !), la cour intérieure.

Le saviez-vous ?

Le saviez-vous ?

L’île Saint-Louis n’a presque pas été touchée par l’urbanisme haussmannien

Si la physionomie de la capitale fut largement modifiée par ces titanesques travaux haussmanniens, l’île Saint-Louis fut quant à elle préservée dans son écrin du XVIIe siècle. C’est donc l’un des rares quartiers de Paris où l’on peut déambuler dans des rues peu ou pas modifiées au cours des trois derniers siècles.

Des immeubles conçus comme des microcosmes sociaux : de l’haussmannien pour tout le monde !

À l’époque, ces nouveaux immeubles ne sont pas destinés à accueillir les classes aisées – eh oui, les temps changent ! – mais plutôt des familles de différentes classes sociales. Le premier étage est habité par les propriétaires des magasins du rez-de-chaussée, le deuxième, avec ses balcons filants, par les familles riches, les troisième et quatrième étage par la petite bourgeoisie, le cinquième par les classes modestes et le sixième par les domestiques – les fameuses « chambres de bonne ». Plus les occupants sont d’une classe sociale élevée, plus la hauteur sous plafond l’est ! Le plan d’un appartement haussmannien varie peu : une grande entrée (appelée antichambre), des pièces en enfilade desservies par un long couloir menant à la cuisine, accessible depuis un escalier de service. Côté style, le parquet est massif (cachet assuré), les moulures élégantes et la cheminée en marbre (évidemment !).

L’héritage haussmannien : l’appartement PMC est toujours aussi recherché

Le style haussmannien, qui a traversé les époques en imposant une signature architecturale unique au monde, s’affiche aujourd’hui sur 60 % des immeubles parisiens ! Toujours au top, il n’a pas son pareil pour se prêter à toutes les variations, des plus classiques aux plus contemporaines. Si vous aussi vous rêvez de votre appartement haussmannien, vous savez où nous trouver !

Articles récents

Lumière à tous les étages !

Lumière à tous les étages !

15 mai 2022

En savoir plus
Journée mondiale du coloriage

Journée mondiale du coloriage

03 mai 2022

En savoir plus
Portrait de Sandra - Chasseuse d’appartements & fondatrice d’Early Birds

Portrait de Sandra - Chasseuse d’appartements & fondatrice d’Early Birds

31 mars 2022

En savoir plus

Nous utilisons les cookies pour analyser notre trafic.

Voir notre politique de confidentialité