Recherche appart désespérément : pourquoi faire appel à un chasseur sachant chasser ?

Prenez 5 minutes pour lire cet article, il pourrait changer votre vie !

Changer de nid, quelle belle aventure !
« Aventure », le mot est parfaitement approprié à la recherche pour et par soi-même d’un appartement parisien.
La preuve en est donnée par la définition du petit Larousse (le gros Robert dit la même chose) :
« Aventure :
– Entreprise comportant des difficultés, une grande part d’inconnu, parfois des aspects extraordinaires, à laquelle participent une ou plusieurs personnes
– Toute entreprise où le risque est considérable et dont la réussite est douteuse
– Autre définition : Liaison amoureuse, le plus souvent superficielle et sans lendemain »
Hors sujet, zéro pointé.

Vous pensez que j’exagère, afin de vous inciter à faire appel à nous ?
C’est pourtant trop souvent la réalité d’une recherche parisienne en solo.

Avec un brin d’humour et une bonne dose de caricature, voici l’histoire que nos clients acquéreurs ont vécu… avant de faire appel à nos services de chasseur d’appartement.

1, 2, 3 C’EST PARTI CHÉRI(E), ON SE LANCE NOUS-MÊMES DANS NOTRE RECHERCHE D’APPARTEMENT !

Règle n°1 : la réactivité. C’est le maître mot : il faut avoir son téléphone greffé à l’oreille en permanence, afin de passer l’appel dans la minute où une annonce a priori intéressante paraît.
Certes c’est un peu caricatural, mais pourtant assez proche de la réalité, car tout se joue dans les premières heures de parution, particulièrement en ce moment.

Bingo ! L’appartement de vos rêves vient de paraître sur sebouger.com

Vous appelez immédiatement : messagerie, zut ! OU : « la personne est en rendez-vous extérieur, je peux prendre vos coordonnées ?» re-zut ! OU : « Bien sûr qu’il est possible de le visiter : demain entre 14h12 et 15h04. Ah vous travaillez ? Dommage en effet. Adieu ! »

Et si par miracle vous parvenez à joindre quelqu’un, entre vos mails pro hyper-urgents et le dossier que Monsieur Boss attend sur son bureau depuis hier, il faut alors poser TOUTES les bonnes questions pour éviter les fameuses visites inutiles. Mais comme vous n’avez pas le temps ou le réflexe de poser toutes vos questions, tant pis, vaille que vaille, vous sautez sur votre scooter, votre trottinette ou dans vos bottes de sept lieues pour aller le visiter. Une affaire comme celle-là, ça ne se rate pas.
Ou bien : vous restez au bureau, car vous avez une réunion avec Monsieur Boss dans 30 mn (cas le plus probable). Votre conjoint(e) ne peut pas non plus, c’est bientôt l’heure de récupérer les bambins.
Vous prenez donc RDV pour le lendemain, à la pause-déjeuner. Et comme on ne va pas se déplacer à deux pour une première visite, vous décidez d’y aller seul(e) et, si cet appartement tient ses promesses, vous reviendrez le visiter avec chouchou ce week-end.

A ce stade, plusieurs scenarii possibles :

Scenario n° 1 : vous visitez le bien, vous craquez et faites une offre dans la foulée, 10% en-dessous du prix demandé, qui est acceptée par écrit le jour même avec les remerciements du propriétaire, qui vous envoie même une corbeille de fruits à domicile. La promesse de vente a lieu la semaine suivante et 8 semaines après, vous avez les clés, vous y vivez heureux et avez beaucoup d’enfants.
Malheureusement, ça c’est juste un scénario de conte de fée immobilier, totalement improbable à Paris.

Scenario n° 2 : sms à 21h15 le soir-même « Désolé, la visite de demain est annulée, nous avons déjà trois offres au prix »
Même joueur joue encore.

Scenario n° 3 : vous êtes sur place le lendemain pour la fameuse visite qui a lieu à la pause déj’.
Vous : « Auriez-vous une lampe torche s’il vous plaît ? On est en plein après-midi mais on n’y voit pourtant pas à un mètre »
Réponse : « Tenez, j’ai un briquet. C’est vrai que la luminosité n’est pas l’atout majeur de ce bien, mais ça lui donne un côté cosy, très intimiste, vous ne trouvez pas ? »
Vous fulminez. Le vendeur avait juste oublié de vous dire que les photos étaient légèrement retouchées, l’appartement plein Nord sur une toute petite mini cour riquiqui et qu’il n’y aura jamais de soleil, même le lundi.

Scenario n° 4 : la visite a bien lieu le lendemain, vous avez un coup de cœur pour cet appartement. Trop canon, la classe à Dallas (ou à Las Vegas, au choix)
Vous appelez Chouchou pour lui dire qu’enfin, vous avez trouvé votre petit nid d’amour. RDV est pris pour une revisite le samedi (J+1)
Sms à 19h15 le soir-même : « Désolé, la visite de demain est annulée, j’ai déjà des offres au prix »
Même joueur joue encore.

… PAS ENVIE DE VIVRE ÇA ? ALORS FAITES APPEL À UN CHASSEUR SACHANT CHASSER !

Notre beau métier est loin de se limiter aux seules visites de biens :
– Nous vous faisons gagner un temps fou en ne vous proposant que des visites « qualifiées » grâce à notre œil expert (rassurez-vous on en a deux mais « nos yeux experts » ça sonne moins bien)
– Nous avons accès à des biens hors marché grâce à notre réseau (oui oui, le fameux marché caché, le « off-market » existe vraiment chez les bons chasseurs d’appartement !)
– Nous savons comment faire pour être les premiers à visiter (on court vite)
– Nous savons rassurer les vendeurs et mettre en avant les offres de nos clients (ça s’appelle simplement de la psychologie)
– Vous achetez à un prix cohérent avec le marché (le juste prix, ça n’est pas qu’une vieille émission de télé)
– Nous vous apportons notre expertise du marché parisien (logique, on barbotte dedans au quotidien)
– Nous vous accompagnons dans la négociation et dans tous les aspects techniques, juridiques et administratifs liés à l’achat (et ça n’est pas rien, on est en France !)

Notre seul but : sécuriser votre achat et faire en sorte que vous dormiez sur vos deux oreilles (ou quatre, six ou dix, selon votre quotient familial) !

Quels sont les bons critères d'investissement locatif mort de fatigue Early Birds