Acheter dans l’ancien ou le neuf : dans le match Méga-Terrasse contre Super-Cheminée, qui sera votre vainqueur ?

En tant que chasseurs d’appartement à Paris, nous sommes bien placés pour savoir que le cœur de nos clients balance souvent vers l’ancien : les moulures, les belles hauteurs sous plafonds, les cheminées, les beaux parquets ou même les tomettes ont indéniablement la cote !
Mais un appartement avec terrasse – Ah ! une terrasse – de grandes baies vitrées, ou encore un parking, c’est très tentant, surtout à Paris.
Pour de nombreux acquéreurs en recherche de résidence principale, le choix est donc loin d’être évident. D’autant moins que ça n’est pas qu’une question d’esthétique, mais aussi de budget et de fonctionnalité.
On vous aide à y voir plus clair.

Acheter dans l’ancien : moins cher que le neuf…mais seulement à l’achat !

À l’achat, les prix de l’ancien sont inférieurs en moyenne de 20% à ceux du neuf.  Attractif à première vue, mais attention aux autres frais à prendre en compte :
– Charges de copropriété, taxes, consommation énergétique plus élevées : les résidences neuves ou récentes ne requièrent pas de gros travaux et présentent des garanties qui évitent aux propriétaires de mauvaises surprises pendant plusieurs années. Le neuf offre par ailleurs une meilleure isolation thermique et consomme jusqu’à deux fois moins  que l’ancien
– Les frais d’acquisition (les fameux « frais de notaire » ): ils se situent entre 7 et 8% du prix de vente pour un logement ancien, contre 2 à 3% pour un bien neuf
– L’achat d’un appartement neuf offre une exonération de taxe foncière pendant deux ans
– Mais (il y a toujours un mais) : dans Paris et sa petite couronne, les logements neufs sont rares et donc souvent très (très) chers. Ils ont par ailleurs une moins bonne valorisation que l’ancien au fil des ans.

Le confort du logement

Les logements neufs sont indéniablement plus performants phoniquement (bye-bye le bruit du parquet qui craque quand les voisins rentrent à 2h du matin).
Ils offrent également souvent des prestations qui améliorent la qualité de vie au quotidien : parking, ascenseur, volets électriques, baies vitrées ou – Oh ! Luxe ultime à Paris – une terrasse (bon, un petit balcon filant, c’est bien aussi).
Les surfaces sont globalement plus optimisées, au point de pouvoir trouver des 3 pièces « compacts » à partir de 50 m².
Par ailleurs, en achetant du neuf (en vefa), vous avez parfois la possibilité d’apporter des ajustements aux plans initiaux et donc d’avoir in fine un appartement « sur-mesure ».

Les délais pour acquérir : pour du neuf, un peu de patience s’impose !

Pour le neuf, armez-vous de patience et prévoyez de bons livres, car l’attente est longue : entre 12 et 18 mois, contre 3 à 4 mois dans l’ancien.

L’avis du chasseur immobilier

Chez Early Birds,  nous sommes tous des fans inconditionnels d’haussmannien, de poutres, de tomettes, de parquet point de Hongrie (même s’il craque) et de trumeaux dorés. Bref, l’ancien de charme, c’est notre dada.
Mais on doit admettre malgré tout, que le récent a de sérieux atouts, notamment pour ceux qui ont le sommeil léger, qui ne peuvent pas vivre sans leurs plantes ou leur chaise longue, ou qui ne veulent pas s’épuiser à chercher une place dans la rue tous les soirs…
Acheter sa résidence principale dans le récent ou l'ancien

 

.